Stop aux violences faites aux femmes !

Stop aux violences faites aux femmes !

Le 25 novembre, c’est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles. L’occasion de sensibiliser chaque citoyen-ne à cette problématique. Car oui, c’est une thématique sociétale : tout le monde est concerné ! Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Ils reflètent l’ampleur des violences perpétuées à l’encontre des femmes et des filles. Citons-en quelques-uns.

  • 35% des femmes dans le monde ont subi des violences physiques et/ou sexuelles de la part d’un partenaire intime ou des violences sexuelles de la part d’une autre personne (sans compter le harcèlement sexuel) à un moment donné dans leur vie [1] ;
  • Au moins 200 millions de filles et de femmes actuellement en vie ont subi des mutilations génitales féminines [2] ;
  • 650 millions de femmes et de filles dans le monde ont été mariées avant l’âge de 18 ans [3].

Quelques constats pour la Belgique

  • Depuis le début de l’année 2019, on compte 19 victimes de féminicides en Belgique [4]. Ce qui signifie qu’approximativement 2 femmes par mois sont tuées en raison de leur condition féminine. Notons que le féminicide ne figure actuellement pas dans notre Code pénal ;
  • En Wallonie, 1 femme sur 4 (24%) a subi des violences physiques et/ou sexuelles de la part de son partenaire ou ex-partenaire [5] ;
  • 70% des plaintes pour violences conjugales sont classées sans suite [6]. Notons que les violences conjugales peuvent être physiques, verbales, économiques, psychologiques, sexuelles ou encore sexospécifiques [7].

Quelles revendications en matière de violences conjugales ?

Notre Fédération, active dans la lutte contre toutes les formes de violences, demande notamment en matière de lutte contre les violences conjugales :

  • La mise en place d’une formation obligatoire aux violences entre partenaires au sein du cursus des étudiant-e-s médico-psycho-sociaux (médecins, infirmier-ères, juristes, psychologues, assistant-es sociaux-ales, etc.) afin d’améliorer l’accueil des victimes ;
  • Une meilleure information des victimes de violences sur leurs droits et sur les ressources à leur disposition (mise en place de campagnes de sensibilisation). La difficulté pour les victimes d’avoir accès aux services spécialisés et le fait de méconnaitre l’existence de ces ressources renforcent leur vulnérabilité et rend donc plus difficile la dénonciation des violences.
  • L’ouverture de centres pour héberger les auteurs de violences afin que les victimes puissent, si elles le souhaitent, rester chez elles tout en permettant aux auteurs de recevoir un accompagnement adéquat.

Découvrez l’ensemble de nos revendications : https://www.planningsfps.be/nos-dossiers-thematiques/dossier-violences-conjugales/#ftoc-heading-18. Nous porterons ces revendications lors de la manifestation nationale du 24 novembre à laquelle nous invitons chaque citoyen-ne à participer.

Rendez-vous le 24 novembre pour la manifestation nationale !

Le dimanche 24 novembre, la plateforme Mirabal dont la Fédération des Centres de Planning familial des FPS fait partie, organise une manifestation nationale à Bruxelles. Le départ est prévu à 14h au Carrefour de l’Europe (Gare de Bruxelles-Central).

Comment nous aider à mobiliser le plus de monde possible pour le 24 novembre ?

Vous pouvez diffuser une photo individuelle ou collective invitant à participer aux actions autour du 25 novembre et à la manifestation. Avec les hashtags #stopviolencesfaitesauxfemmes, #25novembre et #mirabalbelgium, vous partagez une photo de vous avec la main peinte en mauve (peinture, maquillage, marqueur, tout est bon !). Facebook, Twitter, Instagram… diffusez-la le plus possible !

Vous pouvez aussi l’envoyer par mail à mirabal.belgium@gmail.com.

Activités de nos Centres de Planning familial

Chaque année, du 25 novembre au 6 décembre, a lieu la campagne « Ruban Blanc » qui sensibilise la population aux violences faites aux femmes. Dans ce cadre, nos Centres de Planning familial se mobilisent en participant à diverses activités en Wallonie et à Bruxelles. Ci-dessous sont répertoriées les activités, Centre par Centre.

  • Centre de Planning familial « Rosa Guilmot » des FPS de Tubize

Le comité local FPS de Nivelles organise la projection du documentaire « Sans frapper » le 28/11 en soirée. Après la projection, un débat aura lieu auquel prendra part Aurélie Roolandt, psychologue au Centre de Planning familial « Rosa Guilmot » des FPS de Tubize.

Une distribution de rubans se fera au sein du Centre durant toute la semaine. Le ruban blanc symbolise l’engagement personnel d’un individu à ne jamais commettre de violence envers une femme et à ne jamais cautionner les actes de violence contre des femmes commis par d’autres hommes.

Pour les coordonnées du Centre de Tubize, cliquez ici.

  • Centre de Planning familial des FPS de Verviers

Le Centre de Planning familial des FPS de Verviers participe activement à la mise en place du salon ruban blanc qui se tiendra le 28 novembre de 9h à 16h à l’Espace Wallonie à Verviers. Cet événement sera l’occasion de parcourir la thématique des violences intrafamiliales via 3 axes : Qu’est-ce que c’est ? Comment peuvent-elles être symbolisées ? Et comment répondre à celles-ci ? De nombreux stands d’animation et d’information sur la thématique sont prévus. Evénement gratuit.

Ce programme est proposé par : Inforcouple, l’Accueil A.S.B.L., le Service d’Assistance Policière aux Victimes de la zone Vesdre, le Centre Culturel de Verviers, le Centre de Planning Familial F.P.S, Les Femmes Prévoyantes Socialistes, le Service d’Aide Sociale aux Justiciables, Le Service Egalité des Chances de la Ville de Verviers et l’Atelier du Prince.

Plus d’infos à propos du salon ruban blanc de Verviers : http://www.verviers.be/events/2019/salon-ruban-blanc.

[1] ONU Femmes, « La violence à l’égard des femmes et des filles : quelques faits et chiffres », novembre 2018, https://www.unwomen.org/fr/what-we-do/ending-violence-against-women/facts-and-figures (consulté le 10 octobre 2018).

[2] Ibid.

[3] Ibid.

[4] Blog « Stop féminicide », http://stopfeminicide.blogspot.com/ (consulté le 11 octobre 2019).

[5] « Les violences contre les femmes en Wallonie : Des chiffres qui font mal », IWEPS Wallonie, http://actionsociale.wallonie.be/sites/default/files/documents/stats-violences-femmes-2511206.pdf (consulté le 10 octobre 2019).

[6] « Violences conjugales : 70% des plaintes sont classées sans suite », rtbf.be, 25 novembre 2018, https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_violences-conjugales-il-faut-faire-plus-et-mieux?id=10078849 (consulté le 10 octobre 2019).

[7] A ce propos, consultez notre article « Julie et Damien : une histoire d’amour digne d’un conte de fée… Ou d’un film d’horreur ? », Le blog, 26 juin 2019, https://www.planningsfps.be/julie-et-damien-une-histoire-damour-digne-dun-conte-de-fee-ou-dun-film-dhorreur/ (consulté le 10 octobre 2019).

Y aller

Pour davantage d’informations sur les violences conjugales, consultez notre dossier thématique « Violences conjugales ».

Y aller
Y aller

Pour davantage d’informations sur les différentes violences sexuelles, consultez notre dossier thématique « Violences sexuelles ».

Y aller
2019-11-12T16:34:03+01:00
Ce site web utilise des cookies et des outils d’analyse. Si vous êtes d’accord avec les mentions légales, cliquez sur le bouton ci-après. J'accepte