Le Ministère de la Santé publique agrée les centres dits « de consultations prématrimoniales, matrimoniales et familiales ». L’action des FPS est renforcée et de nouveaux centres sont créés dans les différentes provinces.