Plutôt clito-novice, clito-balèze ou pro du clito ?

Plutôt clito-novice, clito-balèze ou pro du clito ?

Téléchargez le dossier de presse de la campagne en format pdf.

La Fédération des Centres de Planning familial des FPS (FCPF-FPS) lance aujourd’hui des fiches pédagogiques et une brochure d’informations dans le cadre de sa campagne de sensibilisation 2019 intitulée « Les dessous du plaisir féminin ».  Ces supports font suite à la sortie d’un quiz en ligne appelé le « clito-quiz » qui est une façon ludique d’appréhender la thématique du plaisir féminin. Vous l’avez déjà testé ? Alors, vous êtes plutôt un-e Clito-novice, un-e Clito-balèze ou un-e Pro du Clito ?

En un mois, 8.100 personnes ont complété ce quiz et, au vu des résultats, force est de constater que certaines idées reçues sur le plaisir féminin persistent.

Citons-en quelques-unes :

  • Sur un total de 8.100 répondant-e-s, 3.200 personnes (soit 40%) considèrent qu’il existe deux types d’orgasmes : vaginal et clitoridien. Or, c’est faux ! Les orgasmes dits vaginal et clitoridien proviennent en réalité de la stimulation de la partie externe et/ou interne du clitoris.
  • Sur un total de 8.100 répondant-e-s, 4.146 personnes (soit 51%) ignorent quelle est la taille du clitoris. En effet, celui-ci mesure, en moyenne 11 centimètres. A l’image d’un iceberg, la partie externe/visible du clitoris appelée le gland, n’est en réalité que la partie émergée de cet organe. Dans la continuité du gland, il y a la partie interne, invisible à l’œil nu, qui est donc beaucoup plus grande que la partie externe.
  • Sur un total de 8.100 répondant-e-s, 1.461 personnes (soit 18%) pensent que les femmes atteignent l’orgasme en 10 minutes. Or, c’est impossible à déterminer. Tout dépend de la personne, des circonstances mais aussi des pratiques sexuelles. Si la croyance selon laquelle « l’orgasme féminin prend du temps et est difficile à atteindre » persiste, c’est parce que les pratiques hétérosexuelles sont souvent centrées sur le plaisir masculin (la pénétration vaginale n’étant pas la pratique la plus efficace pour qu’une femme atteigne l’orgasme) et qu’il y a souvent un manque de connaissances sur l’anatomie féminine (de la part des hommes comme des femmes). Cela se traduit par une fréquence d’orgasmes moins importante chez les femmes hétérosexuelles par rapport aux hommes (ce qu’on appelle « l’orgasm gap »).

Les supports pédagogiques

Dans le cadre de la campagne « Les dessous du plaisir féminin », la FCPF-FPS a produit plusieurs supports pédagogiques : le « clito-quiz », des fiches pédagogiques, une brochure et des clitoris 3D. Ceux-ci sont complémentaires mais peuvent aussi être utilisés indépendamment les uns des autres.

Le « clito quiz »

Ce quiz en ligne est une façon ludique d’appréhender la thématique du plaisir féminin. Cet outil effleure le sujet et a pour objectif de donner envie au/à laclito-quiz participant-e d’en apprendre davantage sur la thématique.

Ce quiz en ligne est disponible sur notre site internet.

Alors, vous êtes plutôt un-e Clito-novice, un-e Clito-balèze ou un-e Pro du Clito ?

Les fiches pédagogiques

Les fiches pédagogiques sont principalement destinées aux professionnel-le-s du secteur psycho-médicosocial. En effet, peu d’outils pédagogiques sur la thématique du plaisir féminin sont mis à leur disposition.

Les fiches se basent sur la structure du « clito-quiz » mais les réponses apportées à chacune des questions sont plus complètes. Il y a 12 fiches recto-verso (une fiche introductive, une fiche anatomique et 10 fiches comprenant chacune une question à choix multiples, dont l’explication se trouve au verso).

La brochure mettant en évidence l’enjeu féministe que constitue le plaisir féminin

La brochure d’informations replace le contexte général de la campagne « Les dessous du plaisir féminin » et met en évidence l’enjeu sociétal que représente la thématique du plaisir féminin. La brochure revient aussi sur la déconstruction des idées reçues présentes dans les fiches pédagogiques et dans le quiz en ligne.

Des clitoris 3D

Dans le cadre de ce projet, une centaine de clitoris 3D ont été produits.

Des actions de sensibilisation en Wallonie et à Bruxelles

L’équipe de la FCPF-FPS sera aussi présente lors de divers événements destinés au grand public en Wallonie et à Bruxelles durant le second semestre de l’année 2019. Ces événements seront l’occasion de sensibiliser chacun-e à la thématique du plaisir féminin.

A vos agendas !

  • La FCPF-FPS sera présente le 15 septembre aux Fêtes de Wallonie à Namur.
  • Du 30 septembre au 4 octobre, dans le cadre de la semaine portes ouvertes des centres de planning familial des FPS (CPF des FPS), la FCPF-FPS sera présente le 1er octobre de 7h30 à 11h au petit-déjeuner organisé par le CPF « Denise Durant » des FPS de Mons. Elle sera aussi présente le 3 octobre à l’after-work préparé par le CPF des FPS « Willy Peers » à Namur de 16h à 18h.

Pourquoi cette campagne ?

Via cette campagne, la FCPF-FPS met notamment en évidence que le plaisir féminin constitue un réel enjeu féministe. En effet, les inégalités entre les femmes et les hommes sont présentes dans de nombreux domaines de la vie quotidienne et aussi dans la sphère de la sexualité.

Les tabous, comme celui entourant la masturbation féminine, mais aussi les idées reçues tant sur l’anatomie que sur les rôles sociaux et les stéréotypes de genre contribuent à entraver l’accès aux plaisirs sexuels et, dès lors, à maintenir les inégalités entre les hommes et les femmes en matière de sexualité. Nous constatons aussi que la littérature scientifique s’est peu intéressée au plaisir féminin. Or, cela concerne près de la moitié des êtres humains. Les relations sexuelles entre femmes sont, quant à elles, très peu abordées et majoritairement instrumentalisées pour satisfaire les fantasmes masculins.

Les objectifs principaux de la campagne sont d’/de : 

  • Attirer l’attention du grand public sur l’importance de la santé et de l’épanouissement sexuels de chacun-e ;
  • Inviter les femmes à se réapproprier leur corps et leurs sexualités, indépendamment de leurs orientations sexuelles et de leurs identités de genre ;
  • Permettre à chacun-e d’adopter un esprit critique face aux normes en matière de sexualité et ainsi effectuer ses propres choix de manière éclairée.

Les 8 idées reçues déconstruites dans le cadre de cette campagne sont les suivants (quiz en ligne, fiches pédagogiques et brochure) : 

  • Il existe deux types d’orgasme féminin : vaginal et clitoridien ;
  • Qui dit rapport sexuel, dit pénétration vaginale ;
  • L’orgasme féminin est difficile à atteindre ;
  • Atteindre l’orgasme est moins important pour les femmes que pour les hommes ;
  • La masturbation concernant majoritairement les hommes ;
  • Le clitoris est le seul vecteur de plaisir sexuel chez les femmes ;
  • La stimulation du point G est synonyme d’orgasme assuré ;
  • Sexuellement, les femmes sont naturellement plus douces et plus passives.

Une initiative de la Fédération des Centres de Planning familial des Femmes Prévoyantes Socialistes. Avec le soutien d’Alter Egales et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Y aller

Pour davantage d’informations, consultez notre dossier relatif à la campagne.

Y aller
2019-09-04T08:29:24+01:00
Ce site web utilise des cookies et des outils d’analyse. Si vous êtes d’accord avec les mentions légales, cliquez sur le bouton ci-après. J'accepte