Violences et migration (2013)2019-01-24T13:29:05+00:00

Violences et migration (2013)

Introduction

Les violences concernent tout le monde. Elles touchent toutes les populations et couches sociales, indépendamment de la culture ou de la religion. En Belgique, un couple sur 8 vit des violences conjugales.

Certaines périodes de la vie sont propices à l’émergence ou à l’intensification des violences. La campagne « Violences conjugales : quelles ressources pour les femmes migrantes ? » lie les violences à la situation de migration.

Pour en savoir plus

Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter

La campagne

Utilisez les boutons +/- pour développer/réduire une section. Cette disposition a été choisie pour vous faciliter la lecture du dossier.

Dans un contexte de migration, la méconnaissance de la langue, l’appauvrissement dû à la déqualification professionnelle, l’isolement social placent les victimes dans une situation particulièrement compliquée et les rendent plus vulnérables aux violences conjugales.

Souvent, les femmes migrantes victimes de violences conjugales ne savent pas qu’elles ont des droits. Certaines l’apprennent trop tard pour avoir l’occasion de réagir. Beaucoup de femmes ont peur, vu la précarité de leur séjour et leur dépendance administrative vis-à-vis de leur partenaire, de quitter le domicile conjugal et de s’adresser aux services de police pour porter plainte.

Lorsque les personnes migrantes arrivent par regroupement familial, la loi belge exige 5 ans de cohabitation avant de pouvoir prétendre à un droit de séjour. Si elles quittent leur mari avant ces 5 ans, elles perdent le droit au séjour, même si elles travaillent.

Elles subissent donc une double violences : conjugale et institutionnelle.

Approfondir la lecture

Y aller

Pour davantage d’informations sur les différentes violences sexuelles, consultez notre dossier thématique « Violences sexuelles ».

Y aller
Y aller

Pour davantage d’informations sur les violences conjugales, consultez notre dossier thématique « Violences conjugales ».

Y aller

Pour en savoir plus

Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter
Ce site web utilise des cookies et des outils d’analyse. Si vous êtes d’accord avec les mentions légales, cliquez sur le bouton ci-après. J'accepte