Même pas vrai – Faut pas croire tout ce qu’on raconte (2016)2019-01-22T15:43:40+02:00

Même pas vrai – Faut pas croire tout ce qu’on raconte (2016)

image illustrant la campagne Même pas vrai - faut pas croire tout ce qu'on raconte qui déconstruit des clichés en matière de sexualité

Introduction

​« Les hommes pensent tout le temps au sexe », « Pour être bon au lit, il faut avoir de l’expérience », « On ne perd vraiment sa virginité que lors d’un rapport hétérosexuel », « Entre femmes, ce n’est pas vraiment faire l’amour », « Les homos sont plus infidèles que les hétéros ».

De tels clichés sont encore bien présents dans nos sociétés actuelles. Ces stéréotypes conditionnent nos manières de penser et de vivre. La FCPF-FPS a consacré sa campagne 2016 « Même pas vrai – Faut pas croire tout ce qu’on raconte » à la déconstruction de ces idées reçues.

Il est primordial que chacun-e se sente libre de vivre sa sexualité comme il/elle le souhaite et non comme la société le lui impose.

Tout le monde a ses propres envies et désirs, qui sont liés à sa personnalité et pas à son genre.

Pour en savoir plus

Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter

La campagne

Utilisez les boutons +/- pour développer/réduire une section. Cette disposition a été choisie pour vous faciliter la lecture du dossier.

Les clichés présents dans la société imposent des manières de vivre sa sexualité. Or, il est primordial que chacun-e se sente libre de vivre sa sexualité comme il/elle le souhaite. La campagne « Même pas vrai » a pour objectif de permettre à tou-te-s de prendre conscience des clichés qui subsistent en cette matière. Au travers de ce projet, la FCPF-FPS souhaite promouvoir la santé sexuelle en tant que droit humain ainsi que l’épanouissement sexuel dénué de toute contrainte sociale liée au genre.

Il est donc aussi important de sensibiliser les citoyen-ne-s au rôle qu’ils/elles ont à jouer dans leur santé sexuelle et reproductive et de conscientiser tout un chacun au fait que sa sexualité lui appartient. Tout le monde a ses propres envies et désirs, qui sont liés à sa personnalité et pas à son genre. 

Les outils créés dans le cadre de « Même pas vrai » sont variés afin de toucher un large public :

  • Un outil interactif en ligne : www.memepasvrai.be. Ce site met en lumière 32 stéréotypes concernant la sexualité. Tout le monde ne se sentira pas concerné par ces 32 clichés mais chacun-e en a sûrement déjà entendu certains. Chaque stéréotype fait l’objet d’une déconstruction courte. Les clichés peuvent aussi être partagés séparément sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter, et par e-mail. Via un formulaire de contact repris sur la plateforme, les visiteurs peuvent faire part de stéréotypes ne se retrouvant pas sur la plateforme ou de remarques, questions, suggestions.
  • Un outil pédagogique sous forme de jeu de cartes : un jeu de 36 cartes reprend les clichés présents sur l’outil interactif en ligne memepasvrai.be. Les cartes reprennent les clichés et leurs déconstructions. Cet outil peut, entre autres, être utilisé par les professionnel-le-s du secteur psycho-médico-social lors d’animations portant sur la thématique de la vie affective, relationnelle et sexuelle. Cet outil peut être commandé via le formulaire de contact repris sur la plateforme en question. Cet outil est gratuit, hors frais d’envoi.
  • Un dossier pédagogique : la plateforme en ligne www.memepasvrai.be et le jeu de cartes sont complétés par un dossier pédagogique. Ce dossier reprend et déconstruit les mêmes clichés que ceux présents sur www.memepasvrai.be. Les déconstructions reprises dans le dossier pédagogique sont plus longues, plus complètes et mentionnent de nombreuses références bibliographiques. Ce dossier est téléchargeable sur la plateforme www.memepasvrai.be.

Nos revendications

Les revendications en lien avec cette campagne s’inscrivent dans le cadre de l’Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS).

Ressources pour les professionnels et les professionnelles

Approfondir la lecture

Y aller

Pour davantage d’informations sur l’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle, consultez notre dossier thématique « EVRAS ».

Y aller

Pour en savoir plus

Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter

Les articles

Ce site web utilise des cookies et des outils d’analyse. Si vous êtes d’accord avec les mentions légales, cliquez sur le bouton ci-après. J'accepte