Les dessous du plaisir féminin (2019)2019-08-05T11:05:36+02:00

Campagne 2019 : Les dessous du plaisir féminin

Introduction

Nombreux articles de presse, prolifération des comptes Instagram sur le sujet : il existe un réel intérêt pour la thématique du plaisir féminin. Toutefois, en parallèle de cet engouement médiatique et sociétal, les idées reçues et les tabous sur le plaisir féminin sont encore bien présents. De plus, peu de campagnes d’information sur le sujet ont été développées et peu d’outils pédagogiques sur le sujet sont mis à la disposition des professionnel-le-s du secteur psycho-médico-social et du grand public.

La campagne « Les dessous du plaisir féminin » a pour objectif principal d’inviter les femmes à se réapproprier leur corps et leurs sexualités, indépendamment de leurs orientations sexuelles et de leurs identités de genre. Il est essentiel que chacun-e adopte un esprit critique face aux normes en matière de sexualité et ainsi effectue ses propres choix de manière éclairée.

Vous êtes plutôt clitonovice, clitobalèze ou pro du clito ? Pour le savoir, participez à notre quiz en ligne : https://www.planningsfps.be/temp-quizz/

Pour en savoir plus sur la campagne « Les dessous du plaisir féminin », consultez notre dossier de presse.

Pour en savoir plus

Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter

La campagne

Utilisez les boutons +/- pour développer/réduire une section. Cette disposition a été choisie pour vous faciliter la lecture du dossier.

« La masturbation concerne majoritairement les hommes », « Le clitoris est le seul vecteur de plaisir sexuel chez les femmes », « Sexuellement, les femmes sont naturellement plus douces et plus passives », etc. La campagne « Les dessous du plaisir féminin » de la FCPF-FPS déconstruit ces idées reçues sur le plaisir féminin, sujet qui est encore malheureusement une source importante de tabous.

Les objectifs principaux de cette campagne sont donc d’/de :

  • Attirer l’attention du grand public sur l’importance de la santé et de l’épanouissement sexuels de chacun-e ;
  • Inviter les femmes à se réapproprier leur corps et leurs sexualités, indépendamment de leurs orientations sexuelles et de leurs identités de genre ;
  • Permettre à chacun-e d’adopter un esprit critique face aux normes en matière de sexualité et ainsi effectuer ses propres choix de manière éclairée.

Plus précisément, les 8 idées reçues déconstruites dans le quiz, dans les fiches pédagogiques et dans la brochure (supports de la campagne « Les dessous du plaisir féminin ») sont les suivantes :

  • Il existe deux types d’orgasme féminin : vaginal et clitoridien ;
  • Qui dit rapport sexuel, dit pénétration vaginale ;
  • L’orgasme féminin est difficile à atteindre ;
  • Atteindre l’orgasme est moins important pour les femmes que pour les hommes ;
  • La masturbation concernant majoritairement les hommes ;
  • Le clitoris est le seul vecteur de plaisir sexuel chez les femmes ;
  • La stimulation du point G est synonyme d’orgasme assuré ;
  • Sexuellement, les femmes sont naturellement plus douces et plus passives.

Les inégalités entre les femmes et les hommes sont présentes dans de nombreux domaine de la vie quotidienne et aussi dans la sphère de la sexualité.

image à propos des zones érogènes - campagne 2019 FCPF-FPS Les dessous du plaisir féminin

Dans les relations hétérosexuelles en particulier, il semblerait que la sexualité soit encore souvent organisée pour favoriser le plaisir de l’homme au détriment de celui de la femme. Une étude montre que, lors des rapports hétérosexuels, les hommes atteignent beaucoup plus fréquemment l’orgasme que les femmes (95% pour les hommes et 65% pour les femmes). Selon cette même étude, les femmes ayant des rapports sexuels avec les femmes rapportent avoir des orgasmes plus souvent que les femmes ayant des rapports avec les hommes (à savoir 86%) et qu’il n’est donc pas question d’une capacité biologique moindre des femmes à jouir [1].

Tabous et idées reçues : des entraves au plaisir sexuel

Les tabous, comme par exemple celui entourant la masturbation féminine, contribuent à entraver l’accès aux plaisirs sexuels. Il en va de même pour les idées reçues tant sur l’anatomie que sur les rôles sociaux et les stéréotypes de genre. Par exemple, une fausse croyance consiste à dire qu’il existe un orgasme vaginal et un orgasme clitoridien alors que ceux-ci proviennent en fait tous les deux de la stimulation du clitoris.

Ainsi, les tabous et la méconnaissance de l’anatomie féminine, entre autres, par les hommes et les femmes contribuent à maintenir les inégalités entre les femmes et les hommes en matière de sexualité. Dès lors, le plaisir féminin constitue un véritable enjeu féministe !

[1] Frederick, D.A., John, H.K.S., Garcia, J.R, &Loyd, E.A. Differences in Orgasm Frequency Among Gay, Lesbian, Bisexual, and Heterosexual Men and Women in a U.S. National Sample. Archives of Sexual Behavior, 47 (1), 273-288. doi : 10:1007/s10508-017-0939-z.

Ressources pour les professionnels et les professionnelles

Site internet et réseaux sociaux

  • OMG…Yes, site avec de nombreuses vidéos et conseils sur la manière de donner du plaisir sexuel aux femmes : « La science du plaisir féminin : découvrez ce que les études révèlent sur le sexe féminin »
  • Sexy Soucis, un site ayant pour objectif d’apporter des réponses claires et précises sur la sexualité au sens large ou de diriger vers les personnes en mesure de répondre, le cas échéant. Sexy Soucis est aussi sur Facebook
  • Le site « Clit’ info » d’Odile Fillod qui mentionne des informations concernant l’anatomie du clitoris, des outils associés et une liste commentée d’informations erronées ou douteuses circulant à son sujet
  • Vidéo réalisée par Les Chahuteuses (association et mouvement sex-positif, qui rassemble différent-e-s acteurs et actrices proposant des solutions pédagogiques, ludiques & artistiques en France, pour la santé sexuelle : Sexploration #4 : La Clé du Plaisir Féminin
  • Websérie Clit Revolution ayant pour objectif de casser les codes et briser les tabous sur la sexualité féminine (9 épisodes)
  • Le site « The Sexed » (en anglais)

Documentaire

Livres

BD

Les revendications de la Fédé

  • Intégrer de manière systématique le clitoris dans les manuels scolaires ;

  • Intégrer de manière systématique le clitoris lors de l’apprentissage de l’appareil génital féminin en milieu scolaire ;

  • Lors d’animations EVRAS, développer une réflexion critique sur le lien entre plaisir féminin, égalité des sexes et stéréotypes de genre ;

  • Lors d’animations EVRAS, déconstruire les idées reçues liées à la sexualité, et plus spécifiquement, au plaisir féminin.

Approfondir la lecture

Y aller

Pour davantage d’informations sur la vie relationnelle, affective et sexuelle, consultez notre dossier thématique « EVRAS ».

Y aller

Pour en savoir plus

Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter

Les articles

Ce site web utilise des cookies et des outils d’analyse. Si vous êtes d’accord avec les mentions légales, cliquez sur le bouton ci-après. J'accepte