Amour et sexualité 2.0 (2014)2019-01-24T13:21:38+02:00

Amour et sexualité 2.0 (2014)

image illustrant la campagne Amour et sexualité 2.0

Introduction

Internet et les réseaux sociaux occupent de plus en plus de place dans le quotidien de chaque citoyen-ne. Les réseaux sociaux permettent d’échanger. Ceux-ci sont le prolongement des interactions sociales vécues quotidiennement. La vie affective et sexuelle se vit donc de plus en plus sur internet.

Les réseaux sociaux constituent des nouveaux espaces de partage mais ils favorisent ou créent certains abus. Ces médias peuvent avoir des conséquences négatives sur la vie affective et sexuelle des personnes les utilisant et affecter l’estime qu’elles ont d’elles-mêmes.

C’est pourquoi, la Fédération des Centres de Planning familial des FPS a lancé une campagne intitulée « Amour & Sexualité 2.0 ». Ce projet a pour objectif de permettre aux citoyen-ne-s de comprendre le fonctionnement des réseaux sociaux et les dangers qui y sont liés.

Pour en savoir plus

Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter

La campagne

Utilisez les boutons +/- pour développer/réduire une section. Cette disposition a été choisie pour vous faciliter la lecture du dossier.

De par leur structure, les réseaux sociaux poussent les internautes à en dire beaucoup sur eux-mêmes : âge, profession, amour, amitié, etc. Dès lors, l’intimité est exposée et devient extimité.

Corollaire de cette extimité, les frontières entre la vie publique et la vie privée sont de plus en plus floues. Tous les réseaux de contacts de la vie « réelle » sont finalement élargis dans le monde virtuel.
Cet élargissement des réseaux induit le fait que l’internaute menace sa vie privée en étalant son intimité. Ce que l’on publie ou dit en message privé sur les réseaux sociaux ne nous appartient plus. En effet, leur fonds de commerce, ce sont les données publiées par les internautes, car elles sont vendues à des firmes qui les utilisent à des fins commerciales. Ces données peuvent également être massivement partagées par les autres internautes. Il est difficile, voire impossible, de se défendre en justice et/ou de récupérer les données personnelles qui ont été partagées par d’autres internautes.
Bon à savoir

Voici quelques astuces pour avoir le réflexe de préserver son intimité et sa vie privée sur les réseaux sociaux :

  • S’assurer que son compte est bien paramétré et donc protégé
  • S’il n’est pas possible de limiter l’accessibilité à votre profil, évitez de mettre trop d’informations personnelles
  • Vous pouvez demander à l’internaute qui a publié une donnée le demander au gestionnaire du site
  • Pensez à utiliser un pseudo lorsque vous créez votre profil sur les réseaux sociaux.
    Il peut être difficile de ne pas transmettre son adresse, surtout si l’on organise des événements, n’hésitez pas néanmoins à favoriser les invitations par mail
  • Ne donnez pas votre numéro de téléphone lorsque vous vous inscrivez sur les réseaux sociaux, ils n’en ont pas besoin.
  • Pensez à créer une nouvelle adresse mail lorsque vous créez un compte sur un réseau social.
  • Si vous devez donner vos coordonnées bancaires, regardez l’adresse du site sur lequel vous êtes : s’il y a un « s » au « http », c’est qu’il est sécurisé !
La drague sur internet a de nombreux avantages : les opportunités de rencontres sont multipliées ; l’internaute peut se mettre en valeur sur sa photo de profil, jouer de ses meilleurs atouts ; la rencontre directe est différée, ce qui peut aider les plus timides ; etc.
Cela peut donner une grande impression de liberté qui peut être intéressante, innovante mais aussi vous mettre en danger si vous ne vous protégez pas, vous décevoir quand la réalité se révèle différente… et parfois gâcher le plaisir de découvrir l’autre de façon plus progressive et spontanée. Soyez ouverts mais vigilant-e-s!
Vie de couple
Avec les réseaux sociaux, les partenaires sont toujours plus proches… pour le meilleur et pour le pire ! En effet, il est alors possible de voir s’il/si elle est en ligne, qui sont ses ami-e-s, avec qui il/elle partage, échange, like… Et comme tout est public, il suffit d’être un brin jaloux pour que cela prenne de grandes proportions.
Ce que les réseaux ont aussi changé, c’est la relation aux ex-partenaires et aux futur-e-s partenaires. Là où une relation terminée était reléguée aux oubliettes, un fil d’actualités peut envoyer aujourd’hui une piqûre de rappel. Là où une personne rencontrée était auparavant entourée d’un halo de mystère, on peut aujourd’hui retracer les ¾ de sa vie avant qu’elle nous en ait parlé.
Il ne faut pas oublier que des relations affectives saines se construisent sur le respect et la confiance. Le contrôle de l’autre n’est en aucun cas un moyen d’épanouissement et peut, au contraire, créer de la jalousie et mener parfois à des violences psychologiques.
Bon à savoir
Pour éviter de tomber dans les abus que facilitent les réseaux sociaux, pour que ceux-ci restent un espace ludique et de rencontres, voici quelques conseils :
  • Évitez de tout dévoiler sur vous lorsque vous rencontrez quelqu’un, vous ne pouvez pas vraiment être sûr-e de savoir « qui » est derrière l’écran
  • Pensez à sécuriser les données que vous partagez avec les personnes rencontrées dasn vos paramètres de confidentialité
  • Si vous avez convenu d’un rendez-vous avec la personne rencontrée sur le net, pensez à avertir un proche du lieu de rendez-vous et à aller dans un lieu fréquenté
  • Avant d’imaginer des choses, privilégiez la discussion et acceptez que votre partenaire ait son jardin secret
  • N’hésitez pas à retirer votre/vos ex de vos contacts

Des conférences à destination des professionnel-le-s ont été organisées dans le cadre de cette campagne. Découvrez le compte-rendu de ces événements.

Approfondir la lecture

Y aller

Pour davantage d’informations sur l’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle, consultez notre dossier thématique « EVRAS ».

Y aller

Pour en savoir plus

Eloïse MALCOURANT
Eloïse MALCOURANTChargée de communication et responsable éducation permanente
Me contacter
Ce site web utilise des cookies et des outils d’analyse. Si vous êtes d’accord avec les mentions légales, cliquez sur le bouton ci-après. J'accepte