Impliquer les hommes, une piste parmi d’autres pour lutter contre les mutilations génitales féminines

Impliquer les hommes, une piste parmi d’autres pour lutter contre les mutilations génitales féminines

À l’heure actuelle, les MGF sont considérées comme « une affaire de femmes ». Les hommes n’interviennent que très rarement dans le processus de la pratique des MGF et leurs positions sur le sujet sont souvent floues. Or, celles-ci concernent tous les membres de la communauté. La lutte contre cette forme de violence passe donc aussi par l’implication des hommes et leur sensibilisation à la pratique. Il y a une discordance entre ce que les hommes pensent et ce que les femmes croient qu’ils pensent.

Dans de nombreux cas, les femmes la pratiquent en croyant répondre à une demande des hommes, bien souvent sans connaître leur avis sur la question.

À ce sujet, une campagne européenne intitulée Men Speak Out a été lancée en février 2016 par le GAMS Belgique, Forward UK, la Fondation HIMILO aux Pays-Bas et l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers. Cette action de sensibilisation vise à impliquer les hommes dans la lutte contre les MGF en Europe.

2019-01-28T10:38:41+00:00
Ce site web utilise des cookies et des outils d’analyse. Si vous êtes d’accord avec les mentions légales, cliquez sur le bouton ci-après. J'accepte