Dans notre société, ce sont les femmes qui prennent majoritairement en charge la contraception. Pourtant, les hommes sont fertiles tous les jours du mois, contrairement aux femmes, et plus longtemps qu’elles[1]. Comment cela se fait-il ?

Il existe de nombreux freins à l’implication des hommes dans la contraception[2]. Un des freins identifiés est le manque de moyens de contraception masculine disponibles actuellement.

Dans cet article, nous vous proposons d’examiner les différents moyens de contraception masculine disponibles en Belgique qui ont été scientifiquement validés, ainsi que les différentes façons dont les hommes peuvent s’impliquer dans la contraception.

État des lieux en Belgique en 2019

Le préservatif externe

Le préservatif externe (ou préservatif masculin) ressemble à un doigt de gant en caoutchouc extrêmement fin. Vous devez le placer avant toute pénétration. Posez le préservatif sur l’extrémité du pénis en érection, la partie enroulée vers l’extérieur. Ensuite, vous le déroulez sur toute la longueur du pénis, en veillant à pincer, entre le pouce et l’index, le petit réservoir destiné à recueillir le sperme.

Le préservatif masculin n’est pas toujours apprécié car, il doit être mis en place au moment où l’excitation est à son comble. Mais, avec un peu plus d’habitude, vous parviendrez à intégrer sa mise en place à vos caresses.

Un avantage non négligeable du préservatif est qu’il est le seul moyen de contraception qui permet de se protéger contre les infections sexuellement transmissibles.

Pour plus d’informations sur le préservatif externe : https://www.planningsfps.be/nos-dossiers-thematiques/dossier-contraception/#ftoc-heading-37.

La vasectomie

Les spermatozoïdes sont produits dans les testicules et rejoignent l’urètre (le conduit qui évacue le sperme et l’urine) par des canaux déférents. La vasectomie est une méthode de stérilisation masculine visant à sectionner ou à boucher ces canaux déférents. L’homme peut toujours éjaculer, le sperme contient toujours autant de liquide séminal mais ne contient plus de spermatozoïdes.

La vasectomie n’est pas irréversible : il est possible de pratiquer une nouvelle opération pour reconnecter les canaux déférents. Toutefois, cette intervention est difficile, douloureuse et sa réussite n’est pas garantie. C’est pourquoi on considère souvent que la vasectomie est une contraception définitive.

La vasectomie est une opération réalisée par un·e urologue, en milieu hospitalier et bien souvent sous anesthésie locale. Seules les personnes majeures peuvent avoir recours à cette opération. En Belgique, il n’existe pas de loi encadrant la stérilisation masculine. Cependant, un délai de réflexion peut être demandé au patient.

Pour plus d’informations sur la vasectomie et pour déconstruire les idées reçues autour de cette opération : http://www.femmesprevoyantes.be/wp-content/uploads/2018/12/Analyse2018-vasectomie.pdf.

Comment les hommes peuvent s’impliquer dans la contraception ?

En attendant que la contraception masculine se développe, les hommes peuvent tout de même s’impliquer dans la contraception de différentes manières.

Le partage de responsabilité entre les partenaires

Par exemple, dans le cadre de sa campagne « La contraception, c’est l’affaire des deux partenaires », la Fédération des Centres de Planning familial des FPS propose 5 pistes d’action pour partager la responsabilité de la contraception avec son/sa partenaire :

  • Soutenir et respecter l’autre dans ses choix ;
  • Se renseigner ensemble et en discuter librement ;
  • Partager les coûts financiers ;
  • Combiner/alterner des contraceptifs pour un partage des responsabilités ;
  • Réfléchir ensemble à la possibilité d’une vasectomie ou d’une ligature des trompes.

Concernant la contraception masculine

Un premier pas consiste à se renseigner sur la thématique. Par exemple, le site « contraception masculine » regorge d’informations intéressantes sur le sujet.

Le 4 février 2020, O’YES organise un colloque sur la contraception masculine. Ce colloque est à la fois à destination des professionnel·les de la santé et du grand public. Pour plus d’informations ou pour vous y inscrire : https://www.billetweb.fr/focus-sur-les-couilles1?fbclid=IwAR2zf1MUqCjPhesfVzg4i2YYKUes8s45g3GdNmsSWyqmfe-Sd__8hhBNu_Y.

[1] Laurence Stevelinck, Axelle Mag, « Contraception : où sont les hommes ? », https://www.axellemag.be/contraception-hommes/ (consulté le 9 décembre 2019).

[2] Ibid.

Y aller

Pour davantage d’informations sur les différents moyens contraceptifs, consultez notre dossier thématique « Contraception ».

Y aller