home | contact | jobs

Les différentes IST

Les IST « bénignes »

Certaines de ces infections ne sont pas trop grave et peuvent être soignées et guéries :

  • herpès génital (de même nature que le bouton de fièvre)
  • les condylomes (sorte de verrues qui se situent sur le pénis ou le vagin)
  • les poux du pubis (familièrement appelés « morpions », qui s’échangent lors de relations sexuelles ou via du linge ou des draps infestés)
  • etc.

Ces MST seront plus faciles à soigner si elles sont détectées assez tôt. Au moindre signe suspect (rougeurs, boutons, démangeaisons, douleurs sur le sexe ou dans le bas-ventre …) rendez-vous chez votre médecin ou auprès du médecin d’un centre de planning familial.

Il n’y a pas de honte et aucune gêne à avoir : le médecin est habitué et peut comprendre ces situations. Il est évidemment tenu par le secret médical.

Les IST plus graves

Malheureusement, certaines IST sont graves et sont clairement des maladies (et plus seulement une infection). D’autant que les symptomes se manifestent souvent trop tard. Seul le dépistage permet de les découvrir et de les traiter le plus tôt possible :

  • hépatite B (il n’existe pas de traitement mais – bonne nouvelle – il existe un vaccin)
  • sida
  • syphilis
  • blennorragie (appelée communément « chaude pisse »)
  • chlamydia
  • etc.

En cas de doute suite à un rapport sexuel non protégé, demandez un dépistage à votre médecin ou dans un centre de planning familial.