home | contact | jobs

Découverte, réciprocité et reconnaissance

Une notion clé lorsque l’on parle de plaisir est celle de réciprocité.  Car, s’il peut se vivre en solitaire, le plaisir n’est jamais complètement individuel, ne serait-ce que par le jeu des fantasmes.  Le plaisir caractérise un état lié à une sensation agréable et plaisante actée sur soi ou sur autrui – se faire du bien, lui faire du bien. 

Aussi, les notions de croyance et de représentation de ce qui peut (me, lui) faire du bien sont essentielles dans l’abord de ce thème. 

Le plaisir est en effet lié tant au corps – en termes de sensations – qu’à l’esprit – en termes de croyances et de représentation – et s’exprime par l’action de (se, lui) procurer ce qui (me, lui) fait du bien (ne nuit pas). 

Le plaisir procède aussi par reconnaissance, de soi tout d’abord et de l’autre ensuite.  Je l’aime, elle/il m’aime et je veux lui faire plaisir parce que je reconnais le bien qu’elle/il me fait comme je reconnais la valeur de son désir.  Seul ou en couple, la bienveillance et la considération positive de soi (et de l’autre) appelle la volonté de faire le bien, de procurer du plaisir dans le respect de soi et de l’autre. 

Prendre le temps

La découverte de la sexualité ne devrait pas se faire dans l’urgence.  Il est en effet préférable de se laisser le temps de connaitre son corps avant de s’essayer à apprivoiser le corps et les sensations d’un partenaire. 

Pour que chacun puisse vivre au mieux sa sexualité, et découvrir sa sensualité, il s’agirait de s’inspirer et de favoriser tout ce qu’il y a de positif dans la rencontre entre deux individus ou de l’individu avec lui-même. 

Tout l’enjeu est de s’autoriser l’accès au plaisir, puis successivement de demander et de proposer du plaisir à l’autre, ce qui forcément libère de facto le désir.  Ainsi, il est possible d’investir sereinement sa sexualité pour peut-être y inviter l’autre, dans le respect mutuel, gage de relations égalitaires plaisantes et enrichissantes.