home | contact | jobs

Ostéoporose

Perte de densité osseuse, qu’en est-il?

Les os sont en perpétuel renouvellement: sans cesse des cellules meurent et d’autres naissent. Durant l’enfance et l’adolescence, la production de la matière osseuse est plus importante que sa destruction.

Par la suite, les deux activités se stabilisent; la densité osseuse atteignant son maximum vers 35 ans. Après 40 ans, le processus s’inverse.

Cela dit, la perte osseuse est en général légère (0,5% par an).

La ménopause peut-elle accélérer la déperdition osseuse?

Toutes les femmes ne sont pas égales devant le risque d’ostéoporose: la structure osseuse est aussi déterminée par un capital génétique (mère et grand-mère ayant eu ou pas de l’ostéoporose) et par les modes de vie (tabac, alimentation industrielle et carencée, sédentarité).

Un des mythes qui persiste depuis longtemps est que la perte osseuse est uniquement due à la chute du taux d’oestrogènes.

Or, c’est le phénomène normal du vieillissement bien plus que la baisse d’oestrogènes qui influence la perte de densité osseuse.

Quelques mythes qui ont la vie dure:

  • Pour prévenir l’ostéoporose, il faut prendre un traitement hormonal.

Un des arguments forts avancés par l’industrie pour la prescription du traitement hormonal est la prévention de l’ostéoporose.

Il est évident que maintenir le taux d’hormones permet d’éviter la légère perte osseuse due à la perte d’oestrogènes.

Mais les risques liés à la prise hormonale sont supérieurs aux avantages escomptés, d’autant que d’autres possibilités existent.

  • Le calcium se trouve dans le lait et les produits laitiers.

Le lait et les produits laitiers sont d’excellents fournisseurs de calcium (le calcium du lait est absorbé à 32%). Mais leslégumes crucifères (broccoli, chou chinois, chou frisé, chou de Bruxelles) font beaucoup mieux.

Ainsi 100 g de chou chinois apportent plus de calcium à l’organisme qu’un verre de lait.

Autre exemple: les poissons consommés avec leurs arêtes (sardines, anchois). Il existe donc d’autres possibilités de se procurer du calcium: une bonne nouvelle pour celles qui n’aiment pas le lait, les yaourts et les fromages.

  • L’ostéoporose concerne les femmes qui ne mangent pas suffisamment de produits laitiers.

Les pays qui consomment le plus de produits laitiers présentent le taux d’ostéoporose le plus élevé.

En Chine et au Japon, là où la consommation de laitage est quasi nulle, l’ostéoporose est trèsrare.  Ce paradoxe a été identifié par l’OMS, sans pour autant y apporter une explication.

  • L’ostéoporose est due à un manque de calcium. Il faut donc en consommer pour pallier le manque.

Il est intéressant d’envisager pourquoi l’os perd son calcium. Pour rester en santé, notre organisme doit maintenir un équilibre chimique, ni trop acide ni trop alcalin. Lorsqu’il y a un excès d’acide, le corps doit impérativement rétablir l’équilibre.

Dans ce but, il puise du calcium dans ses réserves minérales (c’est-à-dire dans le tissu osseux) mais à terme, ce phénomène fragilise les os.

Qu’est-ce qui provoque l’excès d’acidité?

Le stress, le tabac, l’alimentation carencée et riche en céréales raffinées, les laitages, le sel et le sucre. Un régime alimentaire centré sur les fruits-légumes, les protéines végétales et les produits laitiers à petite dose éviterait bien des pertes osseuses.

Fatidique? Absolument pas!

Il est possible de compenser la diminution de la densité de votre ossature. Pour cela:

  • pratiquez une activité physique: c’est le meilleur des reminéralisants. Plus vous développez votre masse musculaire, plus il faut de matière osseuse pour la porter et la faire bouger. Résultat : la pratique
  • d’une activité physique augmente non seulement votre masse musculaire mais aussi votre masse osseuse.
  • Autre avantage: moins de rhumatismes. Lorsqu’ils sont sollicités régulièrement par le mouvement, les cartilages qui tapissent les extrémités des os et assurent la parfaite mobilité des articulations ont tendance à s’épaissir et à se renforcer.
  • Il est aujourd’hui prouvé que les alitements prolongés ou les difficultés de mobilité induisent la perte de densité osseuse et la fragilisation des cartilages articulaires;
  • évitez les aliments acidifiants qui peuvent agresser votre squelette: sodas, alcool, café, céréales raffinées, sucre…;
  • limitez ou arrêtez le tabac : il empêche l’absorption de calcium et, même, il accélère son élimination;
  • mangez des fruits et des légumes – frais de préférence – pour les vitamines et les minéraux;
  • absorbez suffisamment de calcium, de magnésium (régule l’entrée du calcium dans les cellules et favorise sa fixation sur la trame osseuse), de zinc et de silicium (précieux pour la solidité des os).