home | contact | jobs

Ce qui se passe dans mon corps

Pour bien comprendre ce qui se produit dans votre corps lors de la ménopause, il est utile de faire un petit détour par le commencement, à savoir le cycle menstruel.

Le cycle menstruel ou la libération mensuelle d’un ovule.

Toutes les femmes naissent avec la quantité d’ovules dont elles auront besoin au cours de leur vie. Ils sont stockés sous forme immature dans les ovaires (glandes situées de chaque côté de l’utérus) et seront libérés un à un à partir de la puberté.

Le cycle menstruel désigne l’activité qui se passe dans le corps tous les mois pour amener l’un des ovules à maturité et le libérer.

Pendant que celui-ci mûrit dans l’un des deux ovaires, l’utérus, lui, se prépare à une éventuelle grossesse. Au coeur de cette activité, on retrouve les hormones sexuelles féminines – les oestrogènes et la progestérone – secrétées par les ovaires et dont la production est ordonnée par l’hypophyse, une glan - de située dans le cerveau, véritable chef d’orchestre de l’opération.

Lorsque la ménopause survient, les ovaires ne peuvent plus libérer d’ovules ni secréter d’hormones.

Résultat : un déséquilibre hormonal s’installe.

Un processus physique naturel, pas une maladie

Lorsque les ovaires cessent de fonctionner et de sécréter des ovules, c’est l’arrêt définitif des règles et dès lors aussi de la fécondité. Cette situation est inscrite depuis la naissance dans les gènes des femmes et n’a donc rien à voir avec une maladie.

Les règles ne cessent toutefois pas du jour au lendemain (ou alors, c’est très rare). Avant leur disparition définitive, et ce, durant plusieurs années, le corps subit déjà des changements hormonaux; c’est ce qu’on appelle la préménopause (parfois aussi la périménopause).

Quant à la ménopause, elle n’est confirmée qu’au bout d’une année d’absence de règles (donc a posteriori).

  • Quand et pour combien de temps?

Il n’y a pas d’âge ni de durée précise pour la ménopause ou la préménopause. Cette dernière peut durer entre une et dix années et se manifester à l’aube de la quarantaine ou à l’approche de la cinquantaine. Quant à la moyenne d’âge de la ménopause, elle est de 51 ans. Toutefois, elle peut se déclarer à 47, 50 ou 54 ans, parfois même beaucoup plus tôt. Avant la quarantaine, on parle de ménopause prématurée et plus tard, après 57 ans, on parle de ménopause tardive.

  • Et après la ménopause?

On parle de postménopause pour désigner la période d’adaptation de l’organisme à la disparition des règles.  Au bout d’un certain temps, les signes dus au déséquilibre hormonal s’atténuent pour finalement disparaître.

En réalité, la production d’oestrogènes ne cesse pas totalement. Elles sont encore secrétées (en petite quantité) jusqu’à près de 70 ans par les glandes surrénales.

Ces glandes situées près des reins secrètent des oestrogènes avant, pendant et après la ménopause et produisent par ailleurs, mais en très petite quantité, de la progestérone.  Elles jouent également un rôle au niveau du stress en sécrétant des hormones comme l’adrénaline et le cortisol.

Il faut savoir qu’un état de stress régulier ou excessif peut les épuiser et, dès lors, les empêcher de produire les hormones dont le corps a besoin après la ménopause.