home | contact | jobs

Un repos perturbé ?

Vous dormez peut-être moins bien; à cause de l’âge, à cause de sueurs nocturnes, à cause de certains soucis… tant de choses peuvent perturber votre sommeil.
Ce n’est pas le lot de toutes les femmes mais pour certaines les problèmes de sommeil apparaissent avec la préménopause.
Ces troubles proviennent en général du manque d’oestrogènes. Ils ne facilitent pas la vie ! En effet, l’insuffisance de sommeil ou la mauvaise qualité du sommeil provoque une accumulation de fatigue qui aura des conséquences sur l’humeur (irritabilité, nervosité), la mémoire et la capacité de se concentrer.

Pour faciliter le sommeil :

  • Au repas du soir, préférez des légumes, des potages, du poisson cuit vapeur, et mangez si possible au moins deux heures avant votre heure habituelle de sommeil.
  • Évitez de regarder des films violents à la télé, ne vous engagez pas dans de grandes discussions ou des règlements de compte tard le soir.
  • Si cela vous arrive – car vous ne pouvez pas tout contrôler non plus – observez ce qui se passe lorsque vous êtes couchée. Il y a de fortes chances pour que vous soyez en train de penser à ce que vous avez dit, à ce que l’on vous a dit. Parfois, ce sont des images du film vu à la télé qui défilent encore dans votre tête… Tout cela retarde la venue du sommeil.
  • Quelques minutes de relaxation de relâchement complet devraient vous aider à vous abandonner dans les bras de Morphée.
  • Allez dormir tous les jours à la même heure, le plus souvent possible.
  • Respectez vos rituels: toilette, massage,lecture, exercice physique, yoga…

Suivez autant que possible votre rythme

Tout le monde n’a pas le même rythme de sommeil ni besoin du même nombre d’heures de sommeil.
Voici un moyen pour aider à clarifier vos besoins personnels.
Dans un premier temps, surveillez et notez les moments où vous avez sommeil dans la journée et l’heure précise où vous avez envie de dormir le soir. Peu à peu, des cycles plus ou moins réguliers vont se dessiner. Essayez ensuite d’organiser votre vie autour de ces cycles.
En tout cas, le soir, allez vous coucher dès que vous avez sommeil, ni avant ni après.

Écoutez votre fatigue

Vous êtes peut-être sujette à de fameux coups de pompe en journée, la fatigue vous tombant littéralement dessus? Les variations hormonales brutales de la préménopause fatiguent l’organisme qui doit puiser dans ses réserves. Dès lors, reposez-vous lorsque votre corps vous le demande. Si ce n’est pas possible, pensez à faire de courtes relaxations.

Récupérer en quelques minutes

Les relaxations peuvent être pratiquées presque partout, au travail ou ailleurs, en position assise ou couchée (si vous pouvez vous isoler).
Fermez les yeux et laissez-vous aller complètement en respirant profondément.
Profitez de l’expiration pour relâcher les muscles de tout votre corps, en relâchant aussi les dents et les mâchoires, et en vidant l’esprit.
Faites cela pendant deux à trois minutes.
Si des pensées parasites surviennent, laissez-les passer. Peu à peu votre esprit va s’apaiser.
Lors de l’expiration, vous pouvez également imaginer, que toutes vos tensions quittent votre corps par les pieds. Sur l’inspiration, vous imaginez que de nouvelles énergies remontent depuis vos pieds jusqu’au sommet de votre crâne.