home | contact | jobs

Trans/intersexe/intergenre

 

Trans…

L’univers « trans- » et « inter- » sexe ou genre questionne le lien que nous établissons traditionnellement entre trois dimensions de la sphère affective et sexuelle, mais aussi chacune d’elles séparément : l’appartenance biologique à un sexe, l’identité psychosexuel et l’identité de genre.  Pour faire simple, on parlera de « trans » ou « d’inter » lorsque ces trois dimensions sont « déliées » chez un individu, lorsqu’elles ne correspondent pas l’une avec l’autre.

Sera alors désignée comme « trans », une personne ayant les attributs biologiques d’un sexe mais ayant le sentiment profond d’appartenir à l’autre sexe.  Un garçon, s’affirmant de la sorte, sera qualifié d’efféminé parce qu’il ne correspond pas à l’image ou au rôle que la société dévoue aux hommes.  Il en sera de même pour une femme jugée trop masculine…  Dans ce cas de figure, nous parlerons de transgenre.

Une personne transexuelle aura entrepris d’effectuer une transition sur son corps (par des traitements hormonaux ou diverses chirurgies) afin de le changer pour le rendre visiblement homme ou femme et ainsi le faire correspondre à ce qu’il ressent au plus profond de lui ou d’elle.

Par contre, chez les transgenres, l’essentiel de la transition consiste en un travail sur soi pour se libérer de tout rôle social arbitrairement assigné en fonction du sexe biologique et du genre.

Ainsi, la concordance entre le genre et le sexe ne va pas toujours de soi.  L’identité sexuée « psychoaffective » et l’identité sexuée « biologique » ne coïncide pas forcément avec le rôle social culturellement et arbitrairement définit.  Dans les faits, seule la personne concernée peut se déclarer homme, femme ou trans.  Cette « transidentité » témoigne de la volonté chez l’individu de vivre ses rapports aux autres et sa sexualité tels qu’il les ressent dans son intimité.

Il existe de multiples façons d’être « trans » : se travestir occasionnellement ou régulièrement, modifier ou non son corps …

Inter…

Nous parlons de personne « intersexué » lorsque sont sexe n’est pas clairement déterminé « mâle » ou « femelle ».  Le terme médical utilisé est celui d’hermaphrodite.

Attention, les terminologies sont trompeuses !  Le transexualisme et l’intersexualisme ne sont ni des orientations ni des pratiques sexuelles.

Et si ces caractéristiques entrainent souvent une souffrance pour la personne du fait de la stigmatisation et du manque de reconnaissance, elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme des pathologies ou des déviances !