home | contact | jobs

Le patch contraceptif

Le patch contraceptif est basé sur le même principe que la pilule ou l’anneau : il modifie la proportion naturelle des deux hormones nécessaires à l’ovulation (l’œstrogène et la progestérone) en libérant des hormones à travers la peau.

Le patch met ainsi les ovaires "au repos" et bloque ainsi l’ovulation, ce qui diminue considérablement les risques de grossesse.

Comment l’utiliser ?

Le premier patch se place le 1er jour des règles. On peut le coller sur diverses parties du corps : cuisse, fesse, bras, ventre, dos… Attention : ne jamais le coller sur le sein.

Le patch reste en place une semaine (7 jours). Le 8e jour, on applique un nouveau patch, en variant l’endroit où on le colle.

Après 3 semaines (c’est-à-dire après 3 patchs), on ne met rien pendant 7 jours. Les règles surviennent habituellement pendant cette semaine d’interruption. Durant ces 7 jours, on est quand même protégée d’une grossesse.

La semaine suivante, on recommence une série de 3 patchs.

Les avantages du patch

Le patch est un moyen de contraception efficace, à condition d’être utilisé correctement. Veillez à bien le coller sur la peau.

Il suffit de ne plus l’utiliser pour redevenir fertile et pouvoir à nouveau être enceinte.

Contrairement à la pilule, le patch est fiable même en cas de vomissements et de diarhées.

Les inconvénients du patch

Contrairement à la pilule où l’on peut suivre un calendrier sur la plaquette, le patch n’offre pas ce repère. Il faut donc bien retenir si on en est au 1er, 2e ou 3e patch pour respecter le délai "3 semaines de patch/1 semaine  sans patch", quitte à se faire son petit agenda perso.

Le patch est un médicament. Il existe certaines contre-indications ou une interaction avec d’autres médicaments. C’est pourquoi, une visite médicale s’impose avant son utilisation. Ensuite, une visite médicale est conseillée une fois par an.

Certaines femmes trouvent le patch peu esthétique. Il est vrai qu’il est plus difficile de le camoufler en été, lorsque l’on est moins vêtue ou en maillot.

Le patch est légèrement plus cher que la plupart des pilules : il faut compter environ 15€ par boîte de 3 patchs, c'est-à-dire pour un mois. Toutefois, pour les moins de 21 ans, une intervention d'environ 3€ par mois est déduite d'office chez le pharmacien.

Le patch contraceptif ne protège pas des infections sexuellement transmissibles.