home | contact | jobs

L’intervention

Le jour de l’intervention (donc une semaine minimum après la première visite), vous devez confirmer votre décision en signant une déclaration écrite. Celle-ci sera annexée à votre dossier médical (cette disposition est prévue par la Loi). Les femmes qui ne parlent ni ne lisent le français peuvent avoir recours à des interprètes pour s’engager en connaissance de cause.

Il existe 2 méthodes pour avorter, la méthode médicamenteuse et la méthode chirurgicale.

Jusque 7 semaines de grossesses, vous pouvez décider de la méthode que vous souhaitez utiliser. Vous pourrez en discuter avec le médecin ou l’accueillant-e. Après 7 semaines, seule la méthode chirurgicale est pratiquée.
 
Pendant l’intervention, l’accueillant-e est présent avec le médecin pour vous accompagner. Si vous le souhaitez, votre partenaire ou un parent peut être à vos côtés.
 
Est-ce que ça fait mal ?
La sensation de douleur peut varier considérablement d’une femme à l’autre. La plupart des femmes ressentent une douleur vers la fin de l’intervention, lorsque l’utérus se contracte. Cette douleur est souvent comparée à celle que l’on ressent lors de menstruations (règles) douloureuses. Elle est parfois plus forte.

Les contractions de l’utérus ressemblent à de fortes crampes pour certaines, alors que d’autres ne ressentent quasiment rien.
 
Les médecins sont attentifs à la douleur et peuvent vous soulager.