home | contact | jobs

EVRAS - Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle

Qu’est-ce que l’EVRAS ?
 
L’EVRAS, c’est l’Education à laVie Relationnelle, Affective et Sexuelle.
 
L’EVRAS est un moyen de favoriser la santé et le développement affectif, sexuel et relationnel de tous les jeunes.
C’est un enjeu de société majeur mais on constate que 20% des jeunes parmi les 2èmes, 3èmes et 4èmes secondaires n’ont jamais participé à des activités d’animations EVRAS lors de leur parcours scolaire.
 
Il existe des discriminations entre élèves de l’enseignement professionnel, technique et artistique et ceux de l’enseignement général. Ceux-ci étant plus touchés par les animations.
Or, c’est précisément chez les élèves de l’enseignement professionnel, technique et artistiques que sont davantage constatés une sexualité plus précoce et des comportements sexuels à risque.
 
Les professionnels de terrain constatent également des différences en fonction des établissements scolaires, certains étant parfois plus réticents à organiser des animations EVRAS.
 
Il existe également une diversité importante dans l’organisation pratique de ces animations au niveau :
• des contenus abordés ;
• de la nature des groupes animés (mixité, taille,...) ;

• de la durée et de la fréquence des animations.

Pour certains jeunes, elle s’inscrit dans des animations dispensées par des professionnels extérieurs. Pour d’autres, elle se cantonne à une évocation du sujet lors d'un cours philosophique ou de sciences.

Au vu de tout cela, force est de constater que l’éducation à la sexualité n’échappe pas aux inégalités présentes dans notre société et dans l’enseignement.

Le 12 juillet 2012, un projet de décret a été adopté inscrivant l’EVRAS dans les missions de l’enseignement obligatoire. Si ce principe constitue un pas symbolique considérable (on reconnaît que les jeunes ont une sexualité et qu’il est important d’en parler à l’école), dans les faits, cela n’apporte pas de réelles solutions aux disparités précédemment évoquées.

Aucune modalité d’application du décret n’a été définie. Quelle définition donne-t-on à l’EVRAS ? Quels sont les objectifs des animations ? Qui dispense les animations ? Comment ? A quel moment de la scolarité ? A quelle fréquence ? En quoi consistent les animations ? Toutes ces questions sont encore sans réponse.

Du neuf du côté de l'EVRAS

Récemment, un protocole d’accord relatif à la généralisation de l’EVRAS en milieu scolaire a été proposé par la Ministre Laanan et adopté par les trois Gouvernements FWB, COCOF et W.

En juin 2013, la Ministre de la santé et de l’égalité des chances en Fédération Wallonie-Bruxelles a créé 10 points d’appui « EVRAS » au sein des CLPS (Centres locaux de Promotion de la Santé) pour faciliter les partenariats entre les écoles secondaires et les acteurs associatifs (en particulier avec les centres de planning familial et les associations de promotion de la santé). Tous les acteurs concernés peuvent faire appel aux points d’appui EVRAS situés à Bruxelles, Wavre, Liège, Huy, Verviers, Namur, Charleroi, Marloie, La Louvière et Tournai.

Dans ce cadre et afin d’aider les établissements scolaires à mettre en œuvre des projets EVRAS au sein de leur école, le Centre liégeois de Promotion de la Santé, dans sa Plate-forme liégeoise de promotion de la santé affective, relationnelle et sexuelle et en collaboration avec les quatre fédérations de centres de planning familial a réalisé une brochure à destination des écoles.

Nos revendications

 

Afin de garantir un accès égal à l’EVRAS, il est nécessaire de définir l’EVRAS légalement et de déterminer ses objectifs en se basant sur les standards européens de l’OMS.
 
Pour porter cette première revendication, plusieurs associations se sont constituées en plateforme afin de faire pression sur les politiques. N’hésitez pas à lire nos recommandations pour une définition de l'éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle en milieu scolaire et de ses objectifs. Retrouvez également la lettre ouverte au Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles envoyée par la Plateforme EVRAS.
 
Nous demandons de développer effectivement une politique globale et transversale en matière d’éducation affective et sexuelle telle que le protocole d’accord relatif à la généralisation de l’EVRAS en milieu scolaire adopté par les trois Gouvernements de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Commission Communautaire Française et de la Wallonie le prévoit.
 

Aller plus loin

Lire le compte-rendu de notre journée d'étude : améliorer l'accès à l'information sur la vie affective et sexuelle pour tous.

 
Découvrir notre campagne "Amour, sexualité : je m'informe"
 
 
 
Lire l'étude de l'Observatoire de la Santé du Hainaut "Regard sur la santé des jeunes : La sexualité des jeunes en Hainaut" Santé en Hainaut - Numéro 9 - 2014. Cliquez-ici pour lire la synthèse du document.